CONSTATS

Le territoire de la Métropole de Lyon est-il suffisamment loti en matière d’équipements publics notamment culturels et sportifs ?

Nous notons un réel sous-équipement auniveau des installations publiques de proximité. (Exemple : les piscines). L’évolution de la société exprime de nouveaux besoins culturels et sportifs. Ces nouvelles pratiques sollicitent l’espace public. Cependant, les équipements actuels sont surexploités et ne peuvent répondreà l’ensemble des besoins. Une optimisation descréneaux horaires est encore possible, mais nesemble pas suffisant. Le manque de moyens financiers des communes ne permet pas de palier ce déficit.

La Métropole doit-elle s’approprier des compétences propres en la matière ou doit-elle rester un facilitateur d’actions particulières ?

Les communes et la Métropole n’ont clairement pas les mêmes compétences. La Métropole n’apas vocation à intervenir dans le champs des compétences communales dont celle notamment de la gestion des équipements de proximité. Elle a, en revanche, vocation à promouvoir des équipements à rayonnement « métropolitain » et soutenir des actions transversales et intercommunales. La sensibilisation des écoliers et collégiens aux problématiques de développement durable et de la santé est un exemple.

Le rôle de la Métropole peut s’apparenter à celui d’un chef d’orchestre en impulsant une dynamique sur l’ensemble du territoire tout en s’appuyant sur les communes. Un travail en commun, descendant et ascendant, est indispensable.

PRÉCONISATIONS

✔︎ Repenser sur un véritable schéma de cohérence territorial culturel et sportif(SCTCS) afin de recenser l’ensemble deséquipements préexistants sur le territoire métropolitain. Construction de ce schéma en collaboration avec les collectivités, les associations, les fédérations et l’ensemble des acteurs concernés ;

✔︎ définir précisément la notion de « l’intérêt métropolitain » afin de mutualiser et transférerla gestion des différents équipements publics à la collectivité la plus pertinente ;

✔︎ développer l’ingénierie de projets en lien avec les communes. Passer par des appelsà projets, profiter d’événements nationauxvoire internationaux (championnats, jeux olympiques…) pour promouvoir le sport ;

✔︎ promouvoir des événements culturels métropolitains en les déclinant et irriguer l’ensemble du territoire métropolitain. Parexemple, Fête des lumières et de la Biennalede la Danse…

✔︎ généraliser et développer le «Pass’Métropole » (culture et sport) type carte M’RA de la Région. Une expérimentation esten cours ‘traboule”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *