Article paru le 20 septembre 2018 dans la Potins d’Angel

Le patron de l’UDI dans le Rhône Christophe Geourjon est un petit cachottier. Jeudi, lors de la conférence de presse qu’il a organisée pour parler des européennes, il s’est bien gardé d’évoquer l’association qu’il vient de lancer avec son nouveau pote Marc Grivel. Baptisé “Construisons la Métropole pour demain”, ce collectif se donne pour objectif de “mettre en place un véritable catalyseur d’idées à une démarche de co-construction et d’implication de toute personne souhaitant participer à cette mise en commun du savoir”.

Bien sûr, Geourjon n’a aucune arrière-pensée politique. Il faudrait avoir le mauvais esprit d’un hebdo satirique pour penser que c’est une réponse à l’association collombiste “Prendre un temps d’avance”. S’il s’est allié avec Marc Grivel, le patron du groupe Synergie actuellement en délicatesse avec Collomb, c’est un pur hasard.

Curieux, nous avons bien évidemment  cherché à en savoir plus en interrogeant Geourjon. “Circulez, il n’y a rien à voir”, nous à répondu en substance le patron de l’UDI qui n’a peut être nulle envie qu’on révèle les noms des 63 élus qui ont rejoint le collectif… et dont certains ont par ailleurs déjà fait acte d’allégeance envers Collomb.

Il n’a rien voulu nous dire non plus des huit thématiques sur lesquelles son collectif va bosser : le développement durable ; la mobilité ; déplacements et transports ; solidarité et affaires sociales ; jeunesse et éducation ; culture et sport ; proximité et gouvernance ; économie et emploi : cadre de vie et logement.

Reste qu’aux Potins on aime bien dévoiler les petits secrets. Du coup, on s’arrangera pour savoir ce qui va se dire le jeudi 4 octobre au soir lors de la réunion (secrète ?) qu’organisent Geourjon et Grivel au pôle culturel de Dardilly. On verra au passage si tous les élus dont le nom figure parmi les premiers adhérents sont présents…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *